Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
sandrineb-chezmoi-blog.com

Guidance - le pas

24 Octobre 2020, 09:39am

Publié par Bonnet Sandrine

Puisqu’il nous est demandé de rester chez nous le soir, voilà qui nous ramène au temps des veillées. Et si je vous racontais une petite histoire…Angus, jeune voyageur, avançait d’un pas décidé, émerveillé de ce qui était à découvrir.

Au détour d’un chemin, il aperçut au loin trois personnes, qui ne semblaient pas progresser ensemble, mais se trouvaient sur une portion de sa route, par hasard, au même moment.

Son allure vive lui permit de se rapprocher rapidement de celui qui déambulait :

- « Bonjour voyageur ! » lui dit-il en arrivant à ses côtés

- « Bonjour » répondit l’inconnu d’un air suffisant « je ne voyage pas, je marche vers ma destinée »

Amusé de constater le peu d’empressement qu’il mettait à l’atteindre, Angus, accéléra le pas considérant que chacun pouvait bien avancer à sa guise dès lors que ça ne le ralentissait pas.

Son attention fut très vite happée par le deuxième, à la marche plus rapide. L’envie de le dépasser surgit soudainement, impérieuse, désireuse, l’obnubilant, créant son propre argument : « l’esprit est plus posé lorsque je suis seul sur ma route », justifiant un but : « peut-être est-ce ma destinée que de le dépasser ? ».

Après un effort soutenu, il fut à son niveau et lui lança son « bonjour voyageur ». Tout en fixant l’horizon face à lui, sans ralentir la cadence de son pas, le deuxième inconnu rétorqua :

- « Si vous souhaitez marcher, faites-le, mais ne me dérangez pas! »

Un peu vexé, Angus lui assena un « Je voyage! ». A ce moment l’homme tourna la tête vers lui avec un sourire narquois et lui fit signe de le dépasser.

D’un air satisfait, notre jeune voyageur, s’exécuta, murmurant pour lui même « Le voyage, va plus vite que la marche. »

La silhouette du troisième devant lui, s’éloignait rapidement. Il prit conscience qu’il ne pourrait le rejoindre. Agacé par cet autre, occupant ses pensées et sa vision, Angus se mit à courir. Le vent giflait son visage et malgré le souffle court, de sentir son corps se déplacer si vite, il ressentit un sentiment de puissance.

En entendant les pas du jeune homme marteler le sol juste derrière lui, l’inconnu tourna la tête et demanda :

- « Vous êtes pressé ? »

Tout en continuant de courir afin de rester à sa hauteur Angus répondit :- « Non, je souhaitais vous dépasser »

Amusé l’inconnu l’interrogea sur les raisons d’une telle volonté, ce qui déstabilisa notre jeune aventurier lorsqu’il comprit qu’il n’avait pas vraiment de bonnes raisons de le faire.

Juste avant d’être distancié, il aperçut sur le visage de cet autre, qui empruntait le chemin de droite, un sourire malicieux.

La route faisait une fourche, deux directions différentes s’offraient à Angus. Interloqué, il s’arrêta, regarda derrière lui, puis devant et constata que les trois personnes avaient disparues.

Il était perdu pour avoir oublié de prêter attention à son itinéraire. Pour se rassurer, il se rappela qu’il pouvait se détourner de sa route à sa guise.

Il partit sur la gauche espérant que le détour en vaudrait la peine...

Commenter cet article